Agriculture et forêt

Le climat méditerranéen associé aux caractères physiques et environnementaux de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur offre des conditions favorables pour les pratiques agricoles et sylvicoles. L’agriculture et la forêt font partie du patrimoine et des richesses régionales. Le régime méditerranéen du climat est un bienfait, mais avec sa variabilité et ses caprices, les plantes doivent être capables de résister au stress hydrique, à la chaleur intense, aux pluies diluviennes, au froid… Cette contrainte est renforcée par l’évolution du climat qui a des effets directs et indirects sur les cultures (vignobles, céréales, vergers, riz, maraîchage…) et les forêts (feuillus, conifères). Le changement climatique, mais aussi l’urbanisation, la mutation des paysages ou encore la pollution des sols ou de l’eau, renforcent les aspects négatifs du régime méditerranéen, bouleverse la phénologie des plantes, les écosystèmes agricoles et forestiers… La pérennité et le développement de ces

derniers dépendent de nouvelles pratiques d’adaptation au changement climatique et d’atténuation des gaz à effet de serre. Le GREC-SUD a proposé l’émergence d’un groupe de travail thématique « agriculture et forêt » pour favoriser l’adaptation des pratiques agricoles et forestières à l’échelle régionale et locale, et assurer la transversalité des disciplines. L’objectif est de limiter les impacts du bouleversement climatique, d’encourager une agriculture de qualité et de proximité, de réduire les risques (incendies ou gel tardif, par exemple), de préserver la biodiversité…

Un cahier thématique a été publié fin 2016 pour faire une synthèse des connaissances scientifiques et mobiliser durablement les chercheurs dans la perspective d’accompagner les acteurs territoriaux, informer les professionnels et sensibiliser le public.

Rechercher
Newsletter
Agenda